Novembre 2017
di lu ma me je ve sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Vol d'oiseaux sur la mer au soleil couchant

Elisabeth de la Trinité

- 1 -
Toussaint

Icône des saints de Bourgogne

Je vis dans l'action de grâce, m'unissant à la louange éternelle qui se chante dans le Ciel des Saints.
- 2 -
Je vous donne rendez-vous dans le Foyer d'amour ; c'est là que s'écoulera mon éternité.
- 3 -
Quand vient le soir, après un dialogue d'amour qui n'a pas cessé en notre cœur, endormons-nous encore dans l'Amour.
Peut-être verrons-nous des fautes, des infidélités, abandonnons-les à l'Amour : c'est un feu qui consume.
- 4 -
Je vous en prie, oh, marquez tout avec le sceau de l'amour ! Il n'y a que cela qui demeure.
- 5 -

Alpes suisse

Que la vie est quelque chose de sérieux : chaque minute nous est donnée
pour nous « enraciner » plus en Dieu, selon l'expression de saint Paul.
- 6 -
Le soir de ma vie est arrivé, ce soir qui précède le jour sans déclin,
et je sens au fond de mon cœur des effusions d'amour plus fortes encore.
- 7 -
C'est toute la Trinité qui repose en nous, tout ce mystère qui sera notre vision dans le Ciel.
- 8 -
Il me semble qu'au Ciel, ma mission sera d'attirer les âmes en les aidant à sortir d'elles
pour adhérer à Dieu par un mouvement tout simple et tout amoureux, et de les garder en ce grand silence du dedans
qui permet à Dieu de s'imprimer en elles, de les transformer en Lui-même.
- 9 -
(En regardant son Crucifix) Nous nous sommes tant aimés !
- 10 -
(Ses dernières paroles) Je vais à la Lumière, à l’Amour, à la Vie !
- 11 -
Il me semble que j'ai trouvé mon Ciel sur la terre puisque le Ciel c'est Dieu, et Dieu, c'est mon âme.
- 12 -

Vue au-dessus des nuages par un hublot

Unissons-nous pour l'aimer, je voudrais tant ne plus vivre que d'amour,
bien haut de cette terre où tout laisse du vide dans l'âme.
- 13 -
Si Dieu n’a pas voulu rompre encore la toile
Qui dérobe à mes yeux l’éclat de sa Beauté,
Ah, du moins par la foi je soulève le voile
Et je vis avec Lui dans son éternité.
- 14 -
Nous sommes de « la Cité des saints et de la Maison de Dieu ».
Oh alors, pourquoi n'y pas vivre déjà,
puisqu'au fond de notre âme nous possédons Celui qui fera un jour notre béatitude !
- 15 -
La mort … c'est le sommeil de l'enfant s'endormant sur le cœur de sa mère.
- 16 -
Je vous laisse ma foi en la présence du Dieu tout Amour habitant en nos âmes.
Je vous le confie : c'est cette intimité avec Lui « au-dedans »
qui a été le beau soleil irradiant ma vie, en faisant déjà comme un Ciel anticipé.
- 17 -
Faisons le vide dans notre âme afin de Lui permettre de s'élancer en elle
pour venir lui communiquer la vie éternelle.
- 18 -
Déjà dans la nuit de la foi, les unions sont si profondes !
Que sera-ce, dans ce premier face à face, dans la grande clarté de Dieu,
de cette première rencontre avec la Beauté divine !
- 19 -

Bouquet d'automne

Mon rêve, c'est d'être « la louange de sa gloire » ;
c’est ma vocation dès l'exil en attendant d'aller chanter le Sanctus éternel en la Cité des saints.
- 20 -
Au Ciel ou sur terre, vivons dans l'Amour et pour glorifier l'Amour !
- 21 -
O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie. Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous,
en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.
- 22 -
Il est en nous pour nous sanctifier, demandons-Lui donc qu'Il soit Lui-même notre sainteté.
- 23 -
A cette dernière heure de mon exil, à ce beau soir de ma vie,
comme tout me parait grave sous la lumière qui me vient de l'éternité...
- 24 -
L’âme qui veut servir Dieu… l'Agneau peut « la conduire aux sources de la vie », là où Il veut, comme Il l'entend,
car elle ne regarde pas les sentiers par lesquels elle passe, elle fixe simplement le Pasteur qui la conduit.
- 25 -
O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous,
immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité.
- 26 -
Christ Roi

Icône du Christ Roi

Faisons grandir le Seigneur en nos âmes, gardons-le seul et séparé ; qu'il soit vraiment Roi.
- 27 -
Qu'elle est suave et douce, la mort, pour les âmes qui n'ont aimé que Lui.
- 28 -
Il me semble que le « cantique nouveau » qui peut le plus charmer et captiver mon Dieu est celui d'une âme dépouillée, délivrée d'elle-même, en laquelle Il peut refléter tout ce qu'Il est et faire tout ce qu'Il veut.
- 29 -
Préparons notre éternité, vivons avec Lui, car seul Il peut nous suivre et nous aider en ce grand passage.
Il est un Dieu d'amour.
- 30 -
N'est-ce pas aussi notre mission de préparer les voies du Seigneur
par notre union à Celui que l'Apôtre appelle un « feu consumant » ?