Elisabeth la Trinité, statue de Fleur Nabert

Statue de la canonisation réalisée par Fleur Nabert

 

Une nouvelle sainte... dans l'éternité du bronze, pour l'église Saint-Michel de DIJON

Pour célébrer la nouvelle sainte, les carmélites de Flavignerot ont confié à Fleur Nabert, sculpteur, la tâche de représenter Elisabeth non seulement dans sa ressemblance physique mais aussi spirituelle. L’artiste s’est attaché à montrer à quel point Elisabeth était habitée par la Trinité : celle-ci est représentée rayonnante sur son coeur. Le cercle de la totalité divine est traversé par la colombe de l’Esprit saint et la croix du Christ s’y dresse, victorieuse de la mort. Cette Trinité l’habite et l’éclaire : le bord de son voile, son scapulaire et son visage sont baignés de sa lumière. Mais Elisabeth avait aussi un souffle et un allant extraordinaire. Vers Dieu et vers les autres. Elle apparaît ainsi joyeusement tendue vers l’horizon du ciel dont elle nous montre la direction. Dans son scapulaire souffle le vent de l’Esprit Saint et les premiers mots de sa prière s’y écrivent en lettre d’or : « Ô mon Dieu Trinité que j’adore... »

Fleur NABERT est sculpteur et exerce sa création dans les domaines variés du bronze, du vitrail, du mobilier ou de l’orfèvrerie comme pour le reliquaire de la famille Martin qu’elle a créé pour les Etats-Unis ou celui du manteau de Saint François d’Assise pour les Capucins. Sa dernière création de verre thermoformé orne l’abbaye cistercienne de Bellefontaine. Elle a également réalisé de nombreux aménagements liturgiques (autel - ambon - présidence - Christ) comme à saint Adrien de Courbevoie à la Défense ou la chapelle Notre-Dame du Sourire à Lisieux et exposé dans plusieurs cathédrales (Bruxelles, Metz, Chartres...). Son travail sonde le Mystère divin avec passion et persévérance. www.fleurnabert.com

Participer à la création par la souscription

Galerie photos