Entrée dans la vie

Une naissance difficile

 Elisabeth à 9 moisCe matin du dimanche 18 juillet 1880, au camp militaire d'Avor près de Bourges, l'angoisse règne autour de la maisonnette où Marie Rolland attend son premier enfant... Deux médecins ont déjà averti le mari que la vie du bébé ne pourra sans doute pas être sauvée. Il ne reste que la prière. L'aumônier offre l'Eucharistie à leur intention. Contrairement aux prévisions alarmantes, une petite fille vient au monde.

 "J'ai eu une fille, Marie Elisabeth, condamnée avant sa naissance car les deux médecins qui étaient auprès de moi, avaient déclaré à mon mari qu'il fallait faire le sacrifice du bébé dont le cœur ne battait plus, mais Dieu veillait et au dernier évangile de la Messe, que j'avais demandée à l'Aumônier et qui se célébrait à la chapelle du camp la petite Elisabeth faisait son entrée clans la vie, très belle, très vivante."
Souvenirs de madame Catez

 

Anémone blanche"Ce 18 juillet était un dimanche, coïncidence qu'elle envisagera, dans la suite, comme un premier appel à sa vocation spéciale, à ce qui du moins, fut la caractéristique de sa vie religieuse : être à la sainte Trinité une louange de gloire."
Témoignage de Mère Germaine

 

Des parents heureux

Madame Catez, la maman d'ElisabethNée à Lunéville en 1846, Marie Rolland est fille unique d’un père militaire, originaire de l’Aude, et d’une mère lorraine. Impulsive et sensible, appréciée de ses amies, elle a 16 ans et demi quand sa famille se retire dans le midi à Saint-Hilaire. Sa foi est profonde, marquée cependant par le jansénisme ambiant, mais sa dévotion à Thérèse d’Avila révèle sa recherche de l’intimité avec Dieu. Elle a 24 ans lorsque son premier fiancé meurt sur le front en 1870. Son chagrin est intense. Une ombre de mélancolie marquera désormais son visage, dont la fraîcheur sera plus tard ravagée par une morsure de vipère.

Monsieur Catez, le papa d'ElisabethNé le 29 mai 1832 dans une famille modeste de paysans d'Aire-sur-la-Lys dans Pas-de-Calais, Joseph Catez rentre dans l'armée à 21 ans et parcourt lentement les grades jusqu'à devenir capitaine. Actif et énergique, il avait été sept mois prisonnier de l’ennemi en 1870, puis avait suivi son unité en garnison dans l’Hérault. C’est là qu’il rencontre Marie Rolland dont le père est maintenant commandant en retraite.

Un mariage béni

Le 3 septembre 1879 leur mariage est célébré à Saint-Hilaire. Leur différence d’âge est grande, mais ils formeront un couple chrétien très uni. Ils partent le 19 octobre 1879 pour le camp militaire d’Avord, près de Bourges, où naît Élisabeth le 18 juillet 1880. La maman a presque 34 ans et le papa déjà 48 ans mais leur amour profond va savoir donner à la petite Zabeth toute l'affection nécessaire et surtout un foyer où la foi est un milieu de vie.

Vague et embrun" Il y a un mot de saint Paul qui est comme un résumé de ma vie, et que l'on pourrait écrire sur chacun de ses instants : Oui, tous ces flots de grâce, c'est 'parce qu'Il m'a trop aimée'."
Lettre 280

Diaporama : Le visage d'Elisabeth

Fêtée le 8 novembre

Brève chronologie

 

1880 18 juillet : Naissance dans un camp militaire près de Bourges

1882 novembre : Installation de la famille à Dijon

1883 20 février : Naissance de sa sœur Guite

1887 2 octobre : Mort de son père

1891 19 avril : Première communion à l’église Saint Michel de Dijon

1894 été : Appel au Carmel
Opposition de sa mère

1899 février : Mission prêchée à Dijon
Consentement de sa mère pour son entrée au Carmel… à 21 ans

1901 2 août : Entrée au Carmel de Dijon
8 décembre : Prise d’habit

1903 11 janvier : Profession religieuse

1904 21 novembre : Composition de la prière « O mon Dieu, Trinité que j’adore »

1905 février : Premiers symptômes de la maladie

1906 9 novembre : Elle meurt à 26 ans

1984 25 novembre : Béatification par le Pape Jean-Paul II

2016 16 octobre : Canonisation par le Pape François