Sainte Elisabeth, la terre est en fête !

Une mission dans l’Eglise

Bannière de la canonisation16 octobre 2016. Voici donc ce jour tant attendu de la canonisation d’Elisabeth. 32 ans après sa béatification, le Pape François offre Elisabeth à l’Eglise universelle comme un modèle de sainteté pour tous les chrétiens. Les témoignages d’amitié venus du monde entier à cette occasion nous ont prouvé plus que jamais combien le message d’Elisabeth est actuel et porteur de sens pour notre temps. Beaucoup, lorsqu’ils évoquent leur relation avec Elisabeth parlent d’une histoire d’amitié. Une amitié fidèle, chaleureuse, exigeante aussi, qui les entraîne toujours plus loin, toujours plus haut vers Celui qu’Elisabeth aimait appeler « l’Ami de tous les instants ». Au soir de sa vie, elle nous laissait son testament, cette mission dont nous voyons si bien la réalisation aujourd’hui :

"Il me semble qu’au Ciel ma mission sera d’attirer les âmes en les aidant à adhérer à Dieu par un mouvement tout simple et tout amoureux, et à les garder en ce grand silence du dedans qui permet à Dieu de s’imprimer en elles, de les transformer en Lui."
Lettre 335, à soeur Marie-Odile

 

Place Saint-Pierre pour la messes de canonisationLa canonisation, ce furent bien sûr les magnifiques célébrations de Rome : la veillée de prière le samedi soir, la messe de canonisation Place Saint-Pierre le dimanche, et la messe d’action de grâce à Saint Paul-hors-les-murs le lendemain. Notre prieure, accompagnée d’une sœur, représentait notre communauté au cours de ces trois journées de pèlerinage, mêlées à une foule de dijonnais et d’amis d’Elisabeth venant de partout. Comme nous l’écrivait un ami : « Ce furent des moments de béatitude. Le Pape célèbre avec tellement d’intériorité que cela porte la prière d’une foule, même parsemée des acclamations des Argentins… »

 

Une présence offerte à tous

A Flavignerot même, notre petite chapelle s’est vue submergée par un flot de fidèles enthousiastes et fervents. Quelle joie pour nous de voir cette ferveur se communiquer à des artistes de tout horizon qui se sont laissé rejoindre par Elisabeth et ont eu à cœur de rayonner son message : spectacle de danse, de théâtre, chants, sculpture, musique, éditions de livres…

Veillée au Carmel animée par le Père Raoul Mutin

"Au nom du Père, Source de lumière,
au nom de Jésus, Lampe qui éclaire,
au nom de l'Esprit, Feu sur notre terre...
Et pour l’éternité, L’Amour nous envahit,
Le Père, et le Fils, et l’Esprit.
Chant composé par le Père Raoul Mutin

 

Médaillon de la Trinité sur la statue de la canonisationCes jours ont été vécus en présence d’Elisabeth dont la châsse demeura trois semaines en notre chapelle. Une châsse conçue comme une demeure, un temple, une cellule : espace secret si cher à Elisabeth… Les pèlerins venus nombreux prier Elisabeth au Carmel ou à l’église Saint-Michel, ont aussi pu découvrir la statue de la canonisation : Elisabeth apparaît joyeusement tendue vers le ciel dont elle nous montre la direction. Dans son scapulaire, souffle le vent de l’Esprit-Saint, et les premiers mots de sa prière s’y inscrivent en lettre d’or. L’artiste s’est attachée à montrer combien Elisabeth était habitée par la Trinité : celle-ci est représentée rayonnante sur son cœur.

Châsse d'Elisabeth - Eglise Saint-MichelAu soir du 8 novembre, la châsse a quitté notre Carmel pour être solennellement déposée à l’église Saint-Michel, mais Elisabeth nous laisse son message, comme un trésor et une mission pour notre monde en quête d’espérance : « Crois toujours à l’Amour et chante toujours Merci ! »

"Cette canonisation est pour nous joie, action de grâce et responsabilité, parce que désormais, vous chrétiens de la paroisse Saint-Michel, nous tous chrétiens du diocèse et d’ailleurs, vous tous religieuses et consacrés, il nous faut maintenant faire vivre Sainte Elisabeth aux yeux de nos contemporains. Cette châsse va désormais être vénérée par tous ceux qui viendront de partout pour demander l’intercession de Sainte Elisabeth. Elle va être aussi comme un appel pour chacun de nous à connaître et faire connaître le message d’Elisabeth."
Homélie du Père MILLOT, vicaire général, pour la fête d'Elisabeth, 8 novembre 2016

Rétrospective des moments forts

Brève chronologie

 

1880 18 juillet : Naissance dans un camp militaire près de Bourges

1882 novembre : Installation de la famille à Dijon

1883 20 février : Naissance de sa sœur Guite

1887 2 octobre : Mort de son père

1891 19 avril : Première communion à l’église Saint Michel de Dijon

1894 été : Appel au Carmel
Opposition de sa mère

1899 février : Mission prêchée à Dijon
Consentement de sa mère pour son entrée au Carmel… à 21 ans

1901 2 août : Entrée au Carmel de Dijon
8 décembre : Prise d’habit

1903 11 janvier : Profession religieuse

1904 21 novembre : Composition de la prière « O mon Dieu, Trinité que j’adore »

1905 février : Premiers symptômes de la maladie

1906 9 novembre : Elle meurt à 26 ans

1984 25 novembre : Béatification par le Pape Jean-Paul II

2016 16 octobre : Canonisation par le Pape François