A la maison généralice des Carmes déchaux, en l'église… Sainte-Thérèse d'Avila de Rome,
sœur Marie-Michelle de la Croix, carmélite de Dijon,
évoque avec enthousiasme la figure d'Elisabeth, fille de la grande Thérèse !

Pour demander le texte de la conférence

Photos : © Eric Millot

  • Le Père Didier-Marie Golay, carme, accueille sœur Marie-Michelle
    Le Père Didier-Marie Golay, carme, accueille sœur Marie-Michelle
  • Sous le regard de Thérèse d’Avila, sœur Marie-Michelle nous montre combien Elisabeth ressemble à sa mère spirituelle
    Sous le regard de Thérèse d’Avila, sœur Marie-Michelle nous montre combien Elisabeth ressemble à sa mère spirituelle
  • Devant un public attentif : le Père Didier-Marie, Sœur Marie-Paule (du carmel de Montmartre), présidente fédérale et Père Guillaume Dehorter (provincial des carmes)
    Devant un public attentif : le Père Didier-Marie, Sœur Marie-Paule (du carmel de Montmartre), présidente fédérale et Père Guillaume Dehorter (provincial des carmes)
  • Des archevêques amis en compagnie de sœur Claire-Marie (prieure du carmel de Dijon – Flavignerot) : monseigneurs Garnier (Cambrai), Ulrich (Lille) et Minnerath (Dijon)
    Des archevêques amis en compagnie de sœur Claire-Marie (prieure du carmel de Dijon – Flavignerot) : monseigneurs Garnier (Cambrai), Ulrich (Lille) et Minnerath (Dijon)
  • « La sainte que je préfère ? Notre sainte Mère Thérèseparce qu’elle mourut d’amour. »
    « La sainte que je préfère ? Notre sainte Mère Thérèseparce qu’elle mourut d’amour. »